payer-moins-impot-immobilier

Que faire si vous payez plus de 4000 € d’impôt ?

Quand vient le moment de faire sa déclaration de revenus à l’administration chaque année, la somme à payer paraît toujours exorbitante aux yeux des contribuables. Une situation qui le conduit à chercher à réduire au maximum ses impôts par les différents moyens de défiscalisation tant immobilière que financière. Si vous payez plus de 4000 € par, nous vous présentons des alternatives afin de réduire vos impôts sur le revenu dans la légalité. La présente liste n’est pas exhaustive mais elle renferme les dispositifs de défiscalisation les plus avantageux.

Les défiscalisations immobilières

defiscalisations-immobilieresL’investissement dans l’immobilier offre à l’investisseur la possibilité de réduire l’impôt sur le revenu ou d’obtenir des déductions d’impôts.

Les investissements pour réduire l’impôt sur le revenu

                 La loi Pinel

Le dispositif Pinel a été mis en place pour pallier au manque permanent de logement en France. En contrepartie d’une mise en location allant de 6, 9 ou 12 ans, l’investisseur bénéficie d’une réduction d’impôts allant jusqu’à 21 % du montant de l’investissement. Ladite réduction est déductible sur le revenu de l’investisseur. Le dispositif Pinel est soumis à certaines conditions entre autres l’investissement dans un bien neuf destiné à la location. Il est soumis au plafonnement des loyers et des ressources des locataires ainsi que du montant de l’investissement qui ne doit pas dépasser 300 000 € par an. Sous certaines conditions, le dispositif Pinel est aussi valable en outre-mer.

             La loi Censi-Bouvard

Ce dispositif permet une réduction d’impôts sur le revenu à hauteur de 11 % pour les investissements dans les résidences de service. Le dispositif permet également de récupérer le TVA à la livraison du bien. Pour bénéficier des avantages de ce dispositif il faut que les biens soient mis en location pour 9 ans minimum. Un contrat de gestion avec un gestionnaire de patrimoine est nécessaire et un bail commercial doit être signé. Le montant maximal de l’investissement en Censi-Bouvard est de 300 000 € par an. Le dispositif Censi-Bouvard offre encore la possibilité de bénéficier de l’amortissement comptable pour un investissement dans le Statut de Louer Meublée Non Professionnel Bouvard. Ce statut permet d’amortir le bien et les meubles qui composent le bien.

            La loi Girardin

C’est un dispositif destiné aux investisseurs français qui désirent investir en logements sociaux en outre-mer. La loi ouvre droit à une réduction d’impôts qui varie entre 25 et 50 % selon le cas. La réduction est déductible du revenu global de l’investisseur.

Les déductions d’impôt

D’autres dispositifs n’offrent pas des réductions d’impôts mais des déductions d’impôts.

                   Les déficits fonciers

Le déficit consiste pour l’investisseur à obtenir une déduction d’impôt à travers les charges dépensées lors de l’exploitation d’un bien immobilier locatif. Les charges déductibles sont entre autres les frais de gestion, les frais d’assurance, les taxes foncières. Sous certaines exigences,  les travaux faits dans la perspective d’améliorer le bien peuvent pareillement être source de réduction d’impôts. La déduction d’impôt sous le déficit foncier  se matérialise par une déduction d’impôt allant jusqu’à 100 % des travaux et des charges imputables dans la limite du revenu foncier. En cas de surplus après calcul, l’excédent est imputable directement sur le revenu brut de l’investisseur dans la limite de 10 700 € cette fois-ci.

                   Les travaux effectués dans la résidence principale de l’investisseur

Ces travaux concernent essentiellement les travaux en relation avec les transitions énergétiques achevées il y a deux ans minimum. Ainsi, ces travaux donnent droit à une déduction d’impôt à hauteur de 30 % du montant des travaux. L’investissement déductible est plafonné à 8 000 € pour une personne seule et 16 000  € pour deux personnes.

                   Employé quelqu’un chez soi

Ce mécanisme de défiscalisation est valable pour les investisseurs qui emploient des personnes à leurs domiciles. Les services éligibles sont entre autres l’entretien de la maison, les travaux ménagers, les travaux de jardinage et d’entretien courant, garde d’enfants, cours à domicile, prestation des petits travaux de bricolage… Le recours à ses services ouvre droit à une déduction d’impôt, plus précisément un crédit d’impôt, à hauteur de 50 % des dépenses globales, dans la limite de 12 000  € par an.

Les autres moyens de défiscalisation : Les défiscalisations financièresmoyens-de-defiscalisation

            Investir dans une société

L’apport en capital dans une entreprise ouvre droit à une réduction d’impôts sur le revenu de 18% du montant de la somme investie. L’investissement est plafonné à 50 000 € pour une personne seule et 100 000  € pour un couple.

            Faire un investissement dans les fonds d’investissements de proximité

Le but de ce fonds est de financer les entreprises non cotées. Une réduction d’impôts sur le revenu à hauteur de 18 % sur le montant investi est également offerte. Par contre, le montant de l’investissement n’est pas plafonné. C’est la réduction qui est limitée à 24 000  € pour une personne seule et 48 000  € pour un couple.

            L’investissement dans les SOFICA

L’investissement dans les Sociétés de Financement du Cinéma et de l’audiovisuel, sous certaines conditions, ouvre droit à une réduction d’impôts allant jusqu’à 48%. Le plafonnement de l’investissement par an est de 8640 €.

            L’investissement dans le plan d’épargne retraite populaire (PERP)

Le versement d’une somme dans le cadre d’un PERP ouvre droit à une réduction d’impôt égale à 10 % des revenus de l’activité professionnel de l’investisseur ou 10% du plafond annuel de sécurité sociale. La réduction est déductible directement sur le revenu global de l’investisseur.

Conclusion

Recourir aux divers dispositifs de défiscalisation est sans doute la meilleure solution afin de payer moins d’impôts au cas où votre déclaration annuelle va au-delà de 4000 €. Néanmoins, force est de constater que le montage des dispositifs de défiscalisation n’est pas facile et nécessite souvent l’intervention d’un professionnel. Dans la mesure où vous n’êtes pas encore décidé à faire appel à un gestionnaire de patrimoine pour vous aider dans vos démarches, il est à rappeler que le montant total des réductions issues des différents dispositifs ne doit pas dépasser le plafonnement des niches fiscales qui correspond en principe à 10 000 € (18 000 € pour certains cas).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *